Le Carré de l'Ange

Espace & Déco

Dans ce lieu historique, résonnent encore la voix des Evêques… Aménagé dans les anciennes écuries du Palais Episcopal, Le Carré de l’Ange met à l’honneur art et créations locales.

Le couvert « La Georgette »

Georgette est née à Saint-Lizier. C’est lors d’une expédition hivernale dans le Grand Nord Canadien que Jean-Louis Orengo a eu l’idée de réaliser ce couvert d’un nouveau genre. Paul Fontvieille est le premier chef cuisinier à l’avoir adopté, suivi par d’autres chefs de renommée internationale.

Le couteau « L’ariégeois »

La lame est en forme de feuille de sauge. Les manches sont façonnés dans de belle corne bovine ou en bois, dans différentes essences poussant dans nos campagnes ou dans le massif pyrénéen. L’Ariégeois de table offre une prise de main originale et confortable.
Paul Fontvieille met les couteaux Savignac à l’honneur sur les tables du Carré de l’Ange.

Le « plumier » de table

Création de Paul Fontvieille, le « plumier » est apporte à la table une note originale et fonctionnelle. Rond de serviette, porte couteau, assiette à pain, il accueille également des contenants à mise en bouche ou à sauce.
Le « plumier » est fabriqué dans les ateliers Verrier de Clermont en Ariège.

« Les créations de Michel et Lisa »

Le travail de Michel et Lisa est apprécié du restaurateur depuis longtemps. De l’atelier de Riverenert sortent bijoux uniques ou réalisations artistiques en fer forgé.
Lisa a créé pour le Carré de l’Ange un pendentif en argent, Michel, enseigne et sculpture : la plume de l’ange ne s’envolera pas.

Christel Llop

Légères, aériennes et d’une grande pureté, les calligraphies de Christel Llop s’allongent sur les grands mûrs du Carré de L’Ange. Christel Llop partage son temps entre l’Ariège où elle réside, l’Espagne, la Grèce et son atelier toulousain où elle travaille. Elle enseigne la calligraphie occidentale mais aussi l’art du signe, du geste, de la composition et de la mise en page. Christel a créé le logo du restaurant du Carré de l’Ange.

Deborah Lanyon

Anglaise, mais longtemps installée dans le Couserans, Deborah Lanyon trouve souvent son inspiration dans les paysages pyrénéens.
Elle expose depuis 1999 à Londres au Quantum Contempory Art. Le Carré de l’Ange accueille ses toiles comme le fait The Square Restaurant in Burton Street.

Sur les mûrs courent les calligraphies de Christel Llop tandis que les œuvres de Deborah Lanyon apportent des grandes touches de couleurs et de lumières aux mûrs de pierres. La « Georgette » de Jean-Louis Orengo et « l’Ariégeois » des couteliers Savignac sont posés sur le « plumier » de verre créé par un artisan verrier local pour une mise de table originale. En clin d’œil au patrimoine couseranais, les luminaires qui prennent forme de gros nuages en papier et l’ardoise. L’ardoise, elle, devient meuble de rangement pour les nombreuses carafes à vins (création Paul Fontvieille).